Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans Cœur de Drôme

Dans le cadre de la phase 2 du dé-confinement, et en concertation avec les associations du territoire, la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans rouvre progressivement ses équipements sportifs et ce, à compter du 10 juin.

Vous trouverez ci-dessous la liste détaillée des infrastructures ainsi que le calendrier de réouverture compte tenu du délai nécessaire à la remise en service des équipements concernés après plus de deux mois de fermeture.

La réouverture concerne uniquement les clubs et les associations dont les créneaux d’occupation de la saison 2020 ont été validés par la CCCPS. L’accueil des publics devra respecter strictement les consignes sanitaires en vigueur et la pratique sportive devra se conformer aux protocoles sanitaires élaborés par le ministère des Sports.

A compter du 10 juin :

  • Salle de tennis de table à Mirabel-et-Blacons

A compter du 11 juin :

  • Gymnases Armorin et Chareyre (collège Revez-Long) à Crest,
  • Gymnase de Rif de Blanc à Piegros-la-Clastre,
  • Salle d’escrime à Crest

A compter du 15 juin :

  • Terrain et club-house de tennis à Crest,
  • Terrain et club-house de tennis à Aouste-sur-Sye,
  • Terrain et club-house de tennis à Saillans,
  • Terrain du football synthétique et terrain annexe à Crest,
  • Terrain et club-house de football à Saillans,
  • Boulodrome à Crest,
  • Dojo à Crest uniquement pour les exercices physiques de santé bien-être et chorégraphiques de mouvements dans la limite de 10 personnes.

A compter du 22 juin :

  • Terrain et club-house de rugby à Crest,
  • Terrain de football à Aouste-sur-Sye,

Les vestiaires et sanitaires restent fermés jusqu’à nouvel ordre. Leur accès est strictement interdit.

Ouverture reportée pour la piscine intercommunale à Crest

Conformément aux décisions prises en Bureau communautaire le 14 mai 2020, la piscine intercommunale à Crest n’ouvrira pas pour la saison estivale 2020.

Retour sur les principaux indicateurs qui ont amené la CCCPS à privilégier la raison plutôt que la précipitation.

Des enjeux techniques et humains lourds de conséquences

Tenant compte de l’augmentation des charges à allouer uniquement pour l’entretien, le nettoyage et la désinfection des bassins. Considérant le recrutement supplémentaire d’un personnel saisonnier et qualifié afin d’accompagner et d’assurer le respect des consignes sanitaires.

Le déficit attendrait 115 000 € pour une exploitation des bassins de 7 semaines au plus. Soit une augmentation de 30% de déficit par rapport à 2019.

Un protocole sanitaire strict rendant complexe l’exploitation saisonnière

Le protocole sanitaire à respecter face au nouveau coronavirus est lourd : réservation obligatoire, temps dans le bassin limité, désinfection de tous les équipements entre chaque groupe de nageurs.

Compte tenu des responsabilités qui incombent aux élus et dans le respect des consignes sanitaires qui leur sont imposées, la liberté de pouvoir se baigner tranquillement en aurait été drastiquement réduite.

Retour sur les principales recommandations ministérielles évaluées par les services techniques de la collectivité pesant dans l’annulation de la saison estivale de 2020 :

  • limiter la fréquentation de l’établissement au public en proposant des tranches horaires de 2h pouvant accueillir des groupes de 50 personnes maximum – une organisation contrainte permettant d’accueillir en moyenne 150 personnes par jour alors qu’en temps normal, ce sont plus de 250 nageurs par jour qui sont accueillis.
  • proposer une gestion de réservation en ligne pour permettre aux visiteurs de réserver leurs créneaux horaire – régulation des flux (entrées et sorties) afin d’éviter tout attroupement.
  • ne pas dépasser 3 baigneurs pour 2 m² de plan d’eau.
  • pratique des jeux collectifs et sports de contact interdite.
  • application de protocole spécifique de nettoyage et désinfection des locaux après chaque groupe.
  • 2 douches sur 4, casiers et utilisation des sèche-cheveux condamnés.
  • distanciation physique obligatoire sur les plages et dans les bassins.
  • fermeture de l’espace pique-nique dans l’enceinte du bâtiment.

Cliquez sur l’image pour accéder au guide des recommandations du Ministère des sports